TÉLÉCHARGER ENCODER X264 GRATUIT

Suivant Encodage avec le codec x x est une librairie libre pour encoder des flux vidéo H. Avant de commencer à encoder, vous avez besoin de paramétrer MEncoder pour qu'il le supporte. Les options d'encodage de x Veuillez commencer par passer en revue la section x de la page man de MPlayer. Cette section est prévue pour être un complément à la page man.

Nom:encoder x264
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:69.81 MBytes



Suivant Encodage avec le codec x x est une librairie libre pour encoder des flux vidéo H. Avant de commencer à encoder, vous avez besoin de paramétrer MEncoder pour qu'il le supporte. Les options d'encodage de x Veuillez commencer par passer en revue la section x de la page man de MPlayer.

Cette section est prévue pour être un complément à la page man. Ici, vous trouverez des conseils sur les options qui sont le plus susceptible d'intéresser la plupart des gens. La page man est plus laconique mais aussi plus exhaustive et offre parfois de bien meilleurs détails techniques. Introduction Ce guide considère deux principales catégories d'options d'encodage: Les options qui traitent principalement du compromis entre la durée d'encodage et la qualité Les options susceptibles de satisfaire diverses préférences personnelles et exigences spéciales Finalement, seul vous pouvez décider quelles sont les meilleures options en fonction de vos objectifs.

La décision pour la première catégorie d'options est la plus simple: vous devez seulement décider si les différences de qualité justifient les différences de vitesse. Pour la deuxième catégorie d'options, les préférences peuvent être bien plus subjectives, et plus de facteurs peuvent être impliqués.

Notez que certaines des options de type "préférences personnelles et exigences spéciales" peuvent aussi avoir un impact important sur la vitesse ou la qualité, mais ce n'est pas là leur utilité première. Quelques unes des options de "préférences personnelles" peuvent même avoir des effets jugés bénéfiques par certaines personnes mais néfastes par d'autres.

Avant de continuer, il vous est important que vous sachiez que ce guide utilise une seule une mesure de qualité: le PSNR global. Pour toutes les assertions faites sur le PSNR, il sera supposé un débit constant.

Pratiquement tous les commentaires de ce guide supposent que vous effectuez un encodage en deux passes. Lors de la comparaison d'options, il y a deux raisons principales pour l'utilisation d'un encodage en deux passes. Premièrement, l'utilisation de deux passes permet souvent de gagner environ 1dB en PSNR, ce qui est une très grande différence.

Deuxièmement, tester les options en faisant des comparaisons directes de qualité avec un encodage en une passe introduit un facteur de confusion important: le débit varie souvent de façon significative avec chaque encodage.

Il n'est pas toujours facile de dire si les changements de qualité sont principalement dûs aux changements d'options, ou si ils reflètent essentiellement des différences aléatoires dans le débit atteint.

Options qui affectent principalement la vitesse et la qualité subq: Des options qui vous permettent de jouer sur le compromis vitesse-qualité, subq et frameref voir ci-dessous sont habituellement de loin les plus importantes.

Si vous êtes intéressés par le bidouillage soit de la vitesse soit de la qualité, ces options sont les premières que vous devriez prendre en considération. Sur la vitesse, les options frameref et subq interagissent entre elles assez fortement. L'effet de subq sur le PSNR semble assez constant indépendamment du nombre d'images de référence.

C'est habituellement assez pour être visible. Notez qu'il est recommandé de toujours régler bframes à des valeurs autres que zéro voir ci-dessous. Augmenter simplement frameref à 2 permet un gain de PSNR d'environ 0.

Malheureusement, les gains diminuent rapidement. Avec des valeurs aussi élevées de frameref, la seule vraie bonne chose qui puisse être dite est que de l'augmenter même au delà ne nuira presque certainement jamais au PSNR, mais les bénéfices sur la qualité sont à peine mesurables, et encore moins perceptibles. Note: Augmenter frameref à des valeurs inutilement élevées peut affecter et habituellement affecte l'efficacité d'encodage si vous désactivez le CABAC. Avec le CABAC activé comportement par défaut , la possibilité de régler frameref "trop haut" semble trop éloignée pour s'en inquiéter, et dans le futur, il est possible que des optimisations l'élimine complètement.

Si la vitesse vous intéresse, un compromis raisonnable est d'utiliser des valeurs de subq et frameref basses pour la première passe, et de les augmenter ensuite sur pour la seconde passe. Typiquement, cela a un effet négatif négligeable sur la qualité finale: vous perdrez probablement bien moins de 0. Cependant, des valeurs différentes de frameref peuvent parfois affecter le choix du type de frame.

Ce sont très probablement des cas périphériques rares, mais si vous voulez en être complètement certain, regardez si votre vidéo a soit des motifs plein écran, clignotants et répétitifs, soit de très grandes occlusions provisoires qui pourraient nécessiter une image I1. Ajustez le frameref de la première passe pour qu'il soit assez grand pour contenir la durée du cycle de clignotement ou d'occlusion. Par exemple, si la scène fait clignoter deux images sur une durée de trois images, réglez le frameref de la première passe à 3 ou plus.

Ce problème est probablement extrêmement rare sur des vidéos de type action, mais cela arrive quelquefois dans des captures de jeu vidéo. Cette option modifie de manière directe le compromis entre qualité et vitesse. Cette option est plutôt inutile pour les videos sources contenant uniquements de faibles mouvements, particulièrement pour les sources avec beaucoup de petits objets en mouvement. Un gain d'environ 0. Avec le H. Habituellement, même un algorithme de choix d'image B naïf peut avoir un bénéfice significatif sur le PSNR.

Il est intéressant de noter que l'utilisation d'images B accélère habituellement légèrement la seconde passe, et peut aussi accélérer l'encodage en une seule passe si le choix adaptatif d'image B est désactivé. Avec le choix adaptatif d'image B activé le comportement par défaut , cela ne pose plus de problème d'utiliser des valeurs plus élevées; l'encodeur réduira l'utilisation d'images B dans les scènes où cela endommagerait la compression.

L'encodeur choisi rarement d'utiliser plus de 3 ou 4 images B; régler cette option à une valeur plus élevée aura peu d'effet. Avec cette option activée, l'encodeur utilise une procédure de décision raisonnablement rapide pour réduire le nombre d'images B utilisées dans les scènes pour lesquelles leur utilisation n'apporterait pas grand-chose.

La pénalité de vitesse du chois adaptatif d'images B est actuellement plutôt modeste, mais il en est de même pour le potentiel gain en qualité. En général, cela ne fait pas de mal. Notez que cela affecte uniquement la vitesse et le choix du type d'image lors de la première passe. Notez que ces vidéos ne peuvent pas être lues avec les décodeurs basés sur libavcodec antérieurs au 5 mars environ. Dans le MPEG-4 ASP, un fondu-au-noir est habituellement le mieux compressé en tant qu'une coûteuse série d'images I; utiliser la prédiction pondérée pour les images B permet d'en convertir au moins une partie images B bien plus légères.

Le coût en durée d'encodage est minimal, étant donné qu'aucun choix supplémentaire n'a besoin d'être fait. Aussi, contrairement à ce que les gens semblent deviner, les besoins en puissance informatique du décodeur ne sont pas beaucoup affectés par la prédiction pondérée, tout le reste étant équivalent. Malheureusement, l'algorithme adaptatif de choix d'images B actuel a une forte tendance à éviter les images B pendant les fondus.

Options relatives à diverses préférences Encodage en deux passes: On a suggéré ci-dessus de toujours utiliser un encodage en deux passages, mais il reste tout de même quelques raisons pour ne pas l'utiliser. Par exemple, si vous faites une capture de la télévision et l'encodez en temps réel, vous êtes obligé d'utiliser un encodage 1 passe. De plus, le 1 passe est évidemment plus rapide que le 2 passes; si vous utilisez exactement les mêmes options lors des 2 passes, l'encodage 2 passes est presque deux fois plus lent.

Cependant, il y a de très bonnes raisons pour utiliser l'encodage 2 passes. D'une part, le contrôle de débit du mono-passe n'est pas medium et fait donc souvent des choix peu raisonnables parce qu'il n'a pas de vue d'ensemble de la vidéo. Par exemple, supposez que vous ayez une vidéo de deux minutes consistant en deux moitiés distinctes. Supposez que vous demandiez kbps en supposant que cela soit suffisant pour s'accomoder des deux scènes.

Le contrôle de débit du mono-passe commettra des "fautes" dans un tel cas. Le premier segment sera quantifié à l'excès et aura donc des artefacts de blocs de façon irrationnelle et inacceptable.

Le second segment sera trop peu quantifié, il aura l'air parfait, mais le coût en débit de cette perfection sera complètement irrationnel. Ce qui est encore plus difficile à éviter est le problème de transition entre les 2 scènes.

Les premières secondes de la seconde partie seront grandement surquantifiées, parce que le contrôle de débit s'attend encore aux exigences qu'il a rencontrées dans la première partie. Il y a des façons d'atténuer les pièges de l'encodage en simple passe, mais ils peuvent avoir tendance à augmenter les erreurs de prédiction de débit.

Le contrôle du débit en multi-passes peut apporter d'énormes avantages par rapport au mono-passe. En utilisant les statistiques récupérées lors de la première passe d'encodage, l'encodeur peut estimer, avec une précision raisonnable, le "coût" en bits de l'encodage de n'importe quelle image, à n'importe quel quantificateur.

Cela permet d'avoir une allocation des bits beaucoup plus rationnelle et mieux planifiée entre les scènes coûteuses beaucoup de mouvements et celles bon marché peu de mouvements. Voir qcomp ci-dessous pour quelques suggestions sur la manière d'ajuster cette allocation à votre guise. De plus, l'encodage en deux passes ne prend pas nécessairement deux fois plus de temps que le simple passe.

Vous pouvez jouer avec les options lors de la première passe pour avoir une vitesse plus élevée et une qualité plus faible. Si vous choisissez bien vos options, vous pouvez obtenir une première passe très rapide.

La qualité résultante de la seconde passe sera légèrement plus basse parce que la prédiction de la taille sera moins précise, mais la différence de qualité sera normalement trop faible pour être visible. Une autre passe suivante aura une très bonne base pour faire des prédictions très précises de tailles des images pour un quantificateur donné. En pratique, les gains sur la qualité d'ensemble sont généralement proches de zéro et il est très possible que la troisième passe donne un PSNR global plus faible que le précédent.

Typiquement, le 3 passes aide si vous obtenez une mauvaise prédiction de débit ou un mauvais rendu lors des transitions de scènes quand vous utilisez seulement deux passes. Ceci peut se produire sur les clips extrêmement courts. Il y a aussi quelques cas spéciaux dans lesquels trois ou plus passes sont utiles pour les utilisateurs avancés, mais par souci de brièveté, ce guide ne traitera pas ces cas spéciaux.

Typiquement, cela rendrait des scènes riches en mouvements vraiment laides, alors que les scènes plus statiques seraient absolument parfaites, mais cela utiliserait aussi beaucoup plus de bits que nécessaire pour les rendre excellentes. Un QP constant donne un bon rendu, mais la plupart des gens pensent qu'il est plus raisonnable d'enlever quelques bits des scènes coûteuses où la perte de qualité n'est pas aussi visible et de les ré-allouer aux scènes qui sont plus faciles à encoder à une excellente qualité.

Par défaut, keyint est égal à Sur des videos à 25 images par secondes, cela garantit que la navigation peut se faire avec une précision de 10 secondes. Si vous vous souciez seulement de la qualité et non de la capacité à faire une recherche, vous pouvez le mettre à des valeurs beaucoup plus élevées bien entendu, plus vous augmenterez, moins il aura de gain visuels.

Le flux vidéo aura toujours des points de recherche tant qu'il y aura des changements de de scène. Par défaut, les blocs à QP élevés sont fortement filtrés et les blocs à faible QP ne le sont pas du tout.

Les forces pré-réglées définies par les standards sont bien choisies et il y a de grandes chances pour qu'elles soient optimales du point de vue du PSNR quel que soit la vidéo que vous encodez.

Les paramètres de deblock vous permettent de spécifier des décalages par rapport aux seuils de déblocage pré-définis. Beaucoup de gens semblent penser que baisser grandement la force du filtre de déblocage par exemple -3 est une bonne idée. Ce n'est cependant presque jamais le cas et dans la plupart des cas, ceux qui le font ne comprennent pas très bien comment le déblocage fonctionne par défaut. La première et plus importante chose à savoir à propos du filtre de déblocage de H est que les seuils par défaut sont presque toujours optimaux du point de vue du PSNR.

Dans les rares cas où ils ne le sont pas, le décalage idéal est de plus ou moins 1. Décaler les paramètres de déblocage d'une plus grande valeur est presqu'une garantie de dégradation du PSNR. Augmenter la force du filtre diluera les détails; la baisser augmentera l'effet de bloc. C'est une mauvaise idée que de baisser les seuils de déblocage si votre source est principalement de faible complexité spatiale c-à-d avec peu de détails ou de bruit.

Le filtre de H réussit très bien à camoufler les artefacts qui se apparaissent. De toutes façons, si la complexité spatiale de la source est élevée, les artefacts sont moins discernables parce qu'ils tendent à ressembler à du détail ou du bruit.

La vision humaine remarque facilement qu'un détail a été enlevé mais ne remarque pas si facilement quand un bruit est mal représenté.

TÉLÉCHARGER WENDY LÈM VLE GRATUITEMENT

x264 : Un encodeur h264/avc libre

Suivant 7. Encodage avec le codec x x est une librairie libre pour encoder des flux vidéo H. Avant de commencer à encoder, vous avez besoin de paramétrer MEncoder pour qu'il le supporte. Les options d'encodage de x Veuillez commencer par passer en revue la section x de la page man de MPlayer. Cette section est prévue pour être un complément à la page man.

TÉLÉCHARGER PILOTE IMPRIMANTE OLIVETTI SIMPLE WAY GRATUITEMENT

Encoder un fichier avi en H264 grâce au codec X264

.

TÉLÉCHARGER VIDEOS RASSDERB GRATUITEMENT

.

Similaire