TÉLÉCHARGER PROGRAMME XKEYSCORE GRATUITEMENT

Les activités sur les réseaux sociaux. Avec l'aide d'un outil complémentaire appelé DNI Presenter, les analystes de la NSA sont en mesure de lire les messages privés échangés sur les réseaux sociaux, comme Facebook , par un internaute donné, à partir d'un simple nom d'utilisateur [13]. L'historique de navigation d'un utilisateur, des sites visités ou recherches effectuées sur les moteurs de recherche comme Google. La NSA est ainsi capable d'intercepter l'ensemble des informations d'une session de navigation sur Internet adresse Internet des sites visités , paramètres, cookie [1].

Nom:programme xkeyscore
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:69.46 MBytes



Ainsi, les élus du Congrès ont peu de prise sur cette organisation pourtant gouvernementale. Sa mission comprend la protection, l'interception et l'étude de documents cryptés pour l'armée et pour d'autres agences du gouvernement. Elle assure le service d'espionnage chargé de surveiller les communications électroniques étrangères. XKeyscore : à grande échelle, mais à court terme XKeyscore est un programme secret qui permet à la NSA d'avoir accès à pratiquement tout ce qu'une personne fait sur Internet.

Grâce à XKeyscore, les opérateurs du système peuvent avoir accès au contenu des courriels d'une personne, à l'historique des sites qu'elle a visités et à des recherches qu'elle a faites sur Internet, a révélé Edward Snowden au Guardian. Le système permet également d'effectuer une surveillance en temps réel des internautes. Pour avoir accès à cette gigantesque base de données, un analyste de la NSA n'a besoin d'aucune autorisation préalable d'un juge ou d'un supérieur.

Il n'a qu'à remplir un formulaire en ligne et à cocher dans une liste la raison pour laquelle il procède à cette surveillance. Cette allégation est toutefois contestée par le représentant républicain Mike Rogers, qui siège au comité de la Chambre des représentants sur les activités de surveillance.

Une interception massive de données - comme ce qu'avance Snowden en dépeignant XKeyscore - servirait à faire un premier tri et à détecter les comportements suspects, selon le Figaro. Afin d'espionner une personne de manière plus intensive et de contourner les connexions sécurisées, il faudrait plutôt se tourner vers le programme PRISM. De son côté, la NSA affirme que ses activités visent uniquement des cibles très précises, à l'étranger, et nie effectuer une surveillance à grande échelle, au hasard.

Selon le document de formation divulgué par Edward Snowden, le système XKeyscore aurait permis de capturer terroristes dans le monde depuis Le système PRISM permet de collecter courriels, photos, fichiers, contenu des communications audio et vidéo, informations sur les réseaux sociaux et connexions à certains sites.

Or, la plupart des géants du web concernés affirment que la NSA ne peut avoir un accès direct à leurs serveurs, sans toutefois nier collaborer avec les renseignements américains. Un tel programme serait utile à partir du moment où un suspect a été ciblé, car il permet de déjouer les connexions sécurisées et d'assurer un suivi en temps réel, estime le Figaro. Toutes les activités passées et actuelles du suspect pourraient être ainsi surveillées par la NSA, ce que ne permettrait pas le trop volumineux XKeyscore.

Selon les documents révélés par The Guardian, la NSA a collecté 97 milliards d'informations en mars Le directeur des services secrets de la NSA, Keith Alexander, a défendu le programme de surveillance d'Internet et du réseau téléphonique comme un outil vital ayant contribué à déjouer une cinquantaine d'attentats dans le monde depuis le 11 septembre Ordonnance visant des opérateurs téléphoniques En vertu d'une ordonnance judiciaire secrète du Foreign Intelligence Surveillance Court renouvelée tous les trois mois, l'opérateur téléphonique américain Verizon serait forcé de livrer chaque jour à la NSA des informations sur tous les appels téléphoniques de son système.

Verizon, qui compte millions d'abonnés, serait ainsi contraint de partager les informations sur les appels effectués à l'intérieur des États-Unis et entre les États-Unis et d'autres pays. Devant les critiques de ses clients, Verizon a répondu qu'elle était tenue de remettre des informations lorsqu'un tribunal fédéral lui ordonne de le faire.

La liste du lieu des appels, leur heure et leur durée seraient ainsi collectées, mais le contenu des conversations n'est pas couvert par l'ordonnance, selon un haut responsable américain. Les révélations de Snowden au Guardian ne disent pas si d'autres opérateurs téléphoniques doivent eux aussi fournir de tels renseignements, ce qui semble probable considérant les réactions politiques à cette fuite. D'illégal à légal, mais toujours secret Selon la loi américaine, il est nécessaire d'obtenir un mandat pour intercepter les communications privées d'un citoyen américain ou d'un étranger se trouvant en territoire américain.

Il n'est cependant pas obligatoire d'obtenir un mandat pour surveiller les communications d'Américains avec des personnes à l'étranger. Or, XKeyscore aurait la capacité de surveiller la navigation Internet des Américains autant que des étrangers, et cela, sans mandat. De plus, en obligeant des opérateurs comme Verizon à lui remettre des données sur les appels téléphoniques de leurs abonnés, la NSA aurait accès à des informations sur des communications intérieures entre citoyens américains.

Patriot Act : Loi américaine votée dans la foulée des attentats du 11 septembre Adoptée par le Congrès américain le 26 octobre et signée par le président George W. Bush, elle a été reconduite avec amendements en et Elle est amendée en par le président George W.

Bush, permettant à la NSA de s'autoréguler plutôt que d'avoir à obtenir un mandat pour espionner ses cibles à l'extérieur des États-Unis.

TÉLÉCHARGER CLIPGRAB UBUNTU

Après Prism, voici XKeyscore, le programme-espion de la NSA

XKeyscore permettrait notamment d'accéder aux e-mails, conversations Facebook et aux historiques Internet. Nouvelles révélations dans l'affaire de l'espionnage de la NSA , l'agence de renseignement américain. Des documents publiés une fois de plus par The Guardian , en provenance d'Edward Snowden, révèlent l'existence du programme XKeyscore, décrit comme le plus vaste outil de surveillance des autorités américaines. XKeyscore est présenté comme un programme hors norme, basé sur environ serveurs dans le monde, notamment en Chine, en Russie ou encore au Venezuela. Une base de données aisément exploitable par les agents de la NSA, à en croire les visuels publiés par le site Internet. Sur le fondement de la Foreign Surveillance Intelligence Act, les autorités de renseignement ne peuvent surveiller des citoyens américains que sur autorisation. Mais ce préalable pourrait être occulté en cas de contact avec une cible déjà surveillée.

TÉLÉCHARGER MOBDRO 2.1.12 FREEMIUM

XKeyscore, le plus vaste programme de surveillance de la NSA (màj)

Le Guardian a publié mercredi une série de révélations sur le système XKeyscore , qui permet aux agents de la National Security Agency NSA de scruter les conversations de la plupart des internautes dans le monde. XKeyscore est un des nombreux rouages de la machine à espionner mise en place par les États-Unis. Il est distinct et complémentaire de Prism, sur lequel les premières révélations du lanceur d'alerte Edward Snowden ont porté il y a près de deux mois. Intercepter à la source Pour comprendre comment Prism et XKeyscore peuvent s'articuler, il faut remonter bien en amont. Internet est un réseau physique, notamment composé de câbles sous-marins. Pour la NSA, tout commence par l'interception des paquets de données qui circulent dans ces infrastructures.

Similaire