TÉLÉCHARGER TOTAL ANNIHILATION KINGDOMS GRATUITEMENT

Système de jeu[ modifier modifier le code ] Total Annihilation: Kingdoms est un jeu de stratégie en temps réel qui transpose le système de jeu de Total Annihilation , dans un univers médiéval-fantastique [1]. Outre ce changement de thème, il se distingue de son prédécesseur par une plus grande différenciation entre les quatre factions du jeu. Ils peuvent par contre les recruter dans la nature, grâce à des maitres animaliers, et invoquer des créatures. Le peuple de Taros utilise le pouvoir du feu pour invoquer de terribles créatures incluant des démons, des liches, des sorcières ou des envouteurs. Pour engranger celle-ci, le joueur doit construire des cristaux en leur centre. Développement[ modifier modifier le code ] En février , soit cinq mois après la sortie de Total Annihilation , le chef de projet et concepteur du jeu Chris Taylor quitte Cavedog Entertainment pour créer son propre studio de développement, Gas Powered Games [3].

Nom:total annihilation kingdoms
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:59.4 MBytes



Total Annihilation : Kingdoms reprend le moteur de Total Annihilation, mais en transposant celui-ci dans un monde médiéval, à la Warcraft, baigné de magie et de sortilèges. Le monde de TAK est divisé en 4 camps. Descendants d'un grand monarque qui leur distribua à chacun une partie du monde, ceux-ci ont oublié les leçons du passé et recommencent à s'entretuer. Le scénario peut paraître basique ainsi raconté, mais il se révèle très prenant, notamment en raison de la réalisation, originale mais très réussie des séquences intermédiaires.

Celles-ci sont en effet en 2D, contrairement à ce qui se fait en général. Une voix off nous raconte l'intrigue, pendant qu'on admire de superbes fresques "à l'ancienne", une voix off française d'ailleurs plutôt convaincante, pour une fois. Les unités aériennes ne sont pas oubliées Si vous choisissez le mode campagne, vous découvrirez donc l'histoire petit à petit, et c'est là qu'on remarque une autre originalité de TAK.

Plutôt que de choisir une race au départ, comme dans Starcraft par exemple, et de se battre avec jusqu'au dénouement, dans TAK, on commande à tour de rôle chacun des peuples, suivant la mission à effectuer. Un système qui peut paraître déroutant au premier abord, car il oblige à apprendre le maniement de toutes les races dès le départ.

Mais on s'aperçoit vite qu'il permet de se sentir plus impliqué dans l'histoire, car on en vit tous les instants La campagne est d'ailleurs plutôt longue 48 missions , et devrait vous occuper un bon moment. Le "fog of war" bénéficie d'un joli effet "nuageux" lorsqu'on a une carte 3D Le jeu en lui-même est beaucoup plus orienté "unités" que ne le sont des jeux comme Starcraft par exemple. Les bâtiments ne sont pas très nombreux, et on se concentre beaucoup plus sur les unités à utiliser et la façon d'attaquer, que sur la gestion de la base.

La seule ressource disponible est le mana, qu'on trouve dans des sortes de cercles de pierre, et qu'on extrait avec des "manatites". Ce mana sert ensuite à fabriquer des bâtiments ou des unités, et le but est bien évidemment de construire le maximum de manatites pour avoir un maximum de mana qui rentre. Les unités quand à elle sont très nombreuses, comme elles l'étaient dans TA.

On en compte une bonne centaine, et le point positif est qu'elles sont très différentes pour chaque peuple, alors que dans TA, la seule différence entre les deux camps était la forme des unités. Cette fois, chacune a des capacités bien spécifiques, même si chaque camp dispose d'unités terrestres, maritimes et aériennes.

Des graphismes superbes. Un gros point noir toutefois: l'intelligence des unités. Elles sont en effet passablement idiotes D'une part lorsqu'on veut envoyer un groupe d'unités d'un point à un autre, il n'est pas rare que celles ci ne trouvent pas leur chemin et fassent de gros détours pour arriver à leur destination.

Et surtout, on aurait aimé des unités plus "réactives". Quand on leur ordonne de se déplacer d'un point à un autre, elles y vont, mais ne s'arrêteront presque jamais pour se défendre si on les attaque, se contentant de prendre les coups sans se détourner de leur route. C'est assez frustrant car on doit les surveiller en permanence si on ne veut pas essuyer de trop grosses pertes.

Un autre mode de jeu est disponible, pour ceux qui veulent se battre tout de suite: le mode escarmouche, skirmish en anglais , dans lequel vous jouerez une mission "rapide". Le joueur choisit son camp, le camp de l'ordinateur, la carte, le nombre maximum d'unités, etc, et la bataille commence.

Il est d'ailleurs aussi possible de jouer à plusieurs sur Boneyards, le service online de Cavedog. L'interface est simple d'utilisation. Les graphismes quand à eux sont superbes, rien à dire de ce côté-là. Les décors sont plus colorés et plus variés que TA, en 2D. Les unités elles sont en 3D, ce qui leur donne une animation fluide, pourvu qu'on ait la configuration qui va bien Et c'est là le problème: le jeu nécessite un ordinateur puissant pour fonctionner, contrairement à d'autres jeux comme Starcraft qui se contentaient d'un Pentium Même sur le Pentium II du test, les ralentissements étaient fréquents et très sérieux dès qu'on voulait déplacer une vingtaine d'unités à la fois.

C'est dommage, car tout le monde n'a pas un Pentium Total Annihilation: Kingdoms était très attendu, et ne déçoit pas, même si on change un peu de style.

Il conviendra tout à fait aux joueurs qui préfèrent le côté "action", plutôt que la gestion de la base, très simplifiée ici. Si vous avez une carte 3D, TAK en tirera d'ailleurs parti pour générer des effets spéciaux plus détaillés.

La prise en main est simple mais on déplore l'intelligence artificielle peu convaincante des unités. Cavedog prévoit en outre de distribuer gratuitement des maps supplémentaires sur son site. Les bruitages sont corrects, sans être extraordinaires. A noter que la voix off française est plutôt convaincante, pour une fois. Graphismes superbes, animation réussie, et scénario très prenant. Total Annihilation : Kingdoms renouvelle le genre d'une façon plutôt agréable, malgré quelques petits défauts, comme une IA un peu faible, et la nécessité de posséder un PC relativement puissant.

Plutôt orienté "batailles" que "gestion de ressources", TAK ravira les tacticiens en herbe.

TÉLÉCHARGER MININOVA EN FRANCAIS GRATUIT

Test du jeu Total Annihilation : Kingdoms sur PC

.

TÉLÉCHARGER SAMI YOUSSEF

Total Annihilation : Kingdoms sur PC

.

TÉLÉCHARGER FREEKLANE TONY MONTANA

Total Annihilation : Kingdoms

.

Similaire