TÉLÉCHARGER TU JOUES LA VIE DE INDIRA

Jeunesse en Inde [ modifier modifier le code ] Gandhi, 13 ans, l'année de son mariage, en photo avec son camarade de classe Sheikh Mehtab à droite à Rajkot. Gandhi est né et a vécu toute sa vie en tant qu' hindou [4] , mais dans une famille ouverte aux autres communautés religieuses, qu'elles soient jaïne , musulmane , ou parsie [5]. Il fait preuve de beaucoup d'attachement et de respect pour ses parents. Son père, Karamchand Gandhi, est employé du tribunal du Rajasthan , puis Premier ministre de la petite principauté de Rajkot , ainsi que l'étaient les Gandhi depuis six générations. Gandhi le décrit comme un homme qui, malgré une éducation limitée, est capable de résoudre les problèmes grâce à son expérience.

Nom:tu joues la vie de indira
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:43.93 MBytes



Jeunesse en Inde [ modifier modifier le code ] Gandhi, 13 ans, l'année de son mariage, en photo avec son camarade de classe Sheikh Mehtab à droite à Rajkot. Gandhi est né et a vécu toute sa vie en tant qu' hindou [4] , mais dans une famille ouverte aux autres communautés religieuses, qu'elles soient jaïne , musulmane , ou parsie [5]. Il fait preuve de beaucoup d'attachement et de respect pour ses parents. Son père, Karamchand Gandhi, est employé du tribunal du Rajasthan , puis Premier ministre de la petite principauté de Rajkot , ainsi que l'étaient les Gandhi depuis six générations.

Gandhi le décrit comme un homme qui, malgré une éducation limitée, est capable de résoudre les problèmes grâce à son expérience. Sa mère, Poutlibai, est la quatrième et dernière femme de son père, dont elle a quatre enfants, Gandhi étant le plus jeune d'entre eux. Ainsi, Gandhi naît dans une famille jointe hindoue aisée.

Même si son père, qui portait des bijoux d'or, put par exemple offrir à son dernier fils un accordéon, la tradition voulait que la maison des Gandhi abrite plusieurs familles nucléaires de même souche. Cela dit, sa famille, issue de la caste des vaishyas marchands , n'appartient pas aux castes supérieures des brahmanes lettrés, religieux et des kshatriyas guerriers , supériorité qui est d'ordre sacré et cosmique, et non économique [6]. Gandhi est selon ses propres termes un élève médiocre à l'école primaire de Porbandar, devenu ensuite studieux quoique très timide et sensible au collège à Rajkot [7].

À la suite de ce mariage, ses études sont retardées d'une année mais étant bon élève, on l'autorise à sauter une classe, ce qui ne sera pas sans lui poser des problèmes dans sa scolarité [8]. Son père Karamchand Uttamchand Gandhi , qu'il vénère, est malade depuis longtemps et meurt alors que Gandhi a 16 ans.

Il restera marqué par le fait qu'il n'ait pu assister à ses derniers instants parce qu'il passait la nuit avec sa femme. Gandhi pensera toute sa vie que c'est à cause de ce qu'il considérait comme un manque de piété filiale que le bébé qu'ils eurent peu après ne survécut que quelques jours [9].

Gandhi forge pendant cette partie de sa vie des aspects très importants de son éthique et de sa personnalité tels que l'honnêteté, la tolérance, le respect de ses aînés, le végétarisme et surtout le rejet du mensonge et la recherche de la vérité [10].

Il passe l'examen d'entrée à l'université de Samaldas située à Bhavanaga au Gujarat en mais est complètement dépassé par des exigences qui lui semblent hors de portée [11].

Études en Angleterre [ modifier modifier le code ] Gandhi étudiant à Londres. Sur le conseil d'un vieil ami de la famille, il décide de partir faire des études de droit en Angleterre, une opportunité qui le remplit d'enthousiasme.

Sa caste s'oppose à son départ, considérant que la vie dans ce pays ne peut aboutir qu'à une perte de la foi. Gandhi entre donc à l' University College de Londres le 4 septembre à l'âge de 18 ans pour devenir avocat. Il tente dans une certaine mesure de s'adapter aux coutumes anglaises, en s'habillant comme un gentleman et en prenant des cours de danse, mais il se refuse à manger de la viande chez ses hôtes. Il fréquente par la suite les restaurants végétariens londoniens.

Au lieu de s'en tenir simplement à la promesse faite à sa mère, il va au-delà en s'intéressant à la diététique et plus particulièrement au végétarisme. Il rejoint la Vegetarian Society et devient membre du comité exécutif pendant un temps. Gandhi déclara plus tard que cela lui donna une première expérience de l'organisation d'une institution [14].

Certains des végétariens qu'il rencontre sont membres de la société théosophique , fondée en et dévouée à l'étude des littératures bouddhistes et brahmaniques dans l'espoir de renforcer la fraternité universelle [15]. Grâce à eux, Gandhi étudie plus attentivement la Bhagavad-Gita , qui le marque profondément, notamment à travers l'idée que le désir est source d'agitation de l'esprit et de souffrance.

À cette occasion, il rencontre en Madame Blavatsky et Annie Besant dont l'adhésion à la société théosophique vient de susciter la polémique. Rédacteur juridique[ modifier modifier le code ] Il reprend le bateau pour l'Inde le 12 juin , deux jours après avoir été facilement admis au barreau d'Angleterre et du pays de Galles. Il tente d'abord de s'installer à Bombay où il est admis au barreau mais doit renoncer au bout de six mois, faute de rentrées d'argent suffisantes [16].

Gandhi retourne ensuite à Râjkot travailler auprès de son frère, avocat lui aussi. Il y rédige des requêtes et des mémoires en profitant de la clientèle de son frère. Premier conflit avec l'autorité britannique[ modifier modifier le code ] À cette époque se produit un incident qu'on connaît par l'Autobiographie de Gandhi [17] et qui jouera un rôle décisif dans sa vie.

Selon le petit-fils de Gandhi [18] , on reprochait à Laxmidas d'avoir fermé les yeux sur un vol de bijoux de la couronne commis par l'héritier du trône, encore mineur. Selon une autre source [19] , Laxmidas Gandhi était accusé d'avoir lui-même suggéré ce vol. Laxmidas, qui professe que seule l'influence compte au Kathiawar, demande à Mohandas d'intervenir en sa faveur auprès d'Ollivant. Il rappelle à Ollivant leur rencontre à Londres et parle en faveur de son frère. Je ne souhaite pas vous écouter plus avant.

Je n'ai pas le temps. Si votre frère a quelque chose à dire, qu'il fasse une demande par la voie appropriée. Je continuai à parler. Gandhi demande à être écouté jusqu'au bout et Ollivant le fait expulser par son domestique.

Ollivant répond que Gandhi avait été impoli et que le domestique, en le poussant dehors par les épaules après l'avoir vainement invité à sortir, n'a pas abusé de la force. Il ajoute que Gandhi peut procéder contre lui s'il le désire. Dans son autobiographie, Gandhi reconnaît qu'il était en faute, mais il soutient que la réaction impatiente d'Ollivant était excessive et que celui-ci était intoxiqué par le pouvoir.

Gandhi avait été confronté à une forme d'arrogance raciale qu'il n'avait jamais connue durant ses trois années passées en Angleterre […] son renvoi par Ollivant avait déclenché un processus qui conduirait, cinquante ans plus tard, à la campagne Quit India. Sanghavi, en revanche, estime que la conduite d'Ollivant était pleinement justifiée et il reproche à Gandhi de n'avoir jamais reconnu que tous les torts étaient de son côté [22].

Désir de fuir l'Inde[ modifier modifier le code ] Exercer le métier d'avocat au Kathiawar aurait demandé à Gandhi de saluer Ollivant après l'avoir vainement menacé de poursuites judiciaires, idée que Gandhi trouvait insupportable [23].

Il saute donc sur l'occasion lorsqu'une société indienne lui propose un contrat d'un an au plus dans la colonie du Cap en Afrique du Sud. Il voit là l'occasion à la fois de quitter l'Inde, de voyager et d'acquérir de l'expérience, et s'embarque donc pour l'Afrique en avril Gandhi en Afrique du Sud À cette période de sa vie, Gandhi est un individu doux, timide et politiquement indifférent.

Il lit son premier journal à 18 ans, ne dispose en droit que d'une culture livresque, dont il ignore les aspects commerciaux intéressant les milieux commerçants indiens qui formeront sa principale clientèle [24]. Sans facilités particulières dans l'exercice de sa profession, il est sujet au trac lorsqu'il doit parler au tribunal [25]. L'Afrique du Sud le change de manière spectaculaire, d'une part en lui donnant, par sa réussite professionnelle, l'assurance qui lui manquait jusque-là [24] , d'autre part en éveillant sa conscience politique par les témoignages de discrimination envers les Noirs et les Indiens auxquelles il sera confronté dans ce pays.

L'incident du turban[ modifier modifier le code ] Le journal The Natal Mercury rapporte le 26 mai que la veille, un Indien est entré dans le palais de justice et a pris place dans la partie du tribunal réservée aux avocats. On demanda courtoisement au nouvel arrivant quelles étaient ses occupations et il répondit qu'il était un avocat anglais. Il ne chercha pas à présenter ses références et quand il retourna au banc des avocats , on lui dit calmement que la façon correcte de procéder, avant d'occuper sa position au barreau, était de se faire admettre par la Cour suprême [26].

Il ajoute que s'il est retourné au banc des avocats après que le greffier l'avait pris à part pour l'avertir de la nécessité de produire ses références, c'est parce que, le greffier ayant cru pouvoir déroger à la règle pour cette fois, il ne s'attendait pas à ce que le magistrat se montrât moins conciliant [27]. Dans son Autobiographie de , Gandhi dira que, le magistrat lui ayant demandé d'enlever son turban , il avait refusé de le faire et quitté le tribunal.

Dans ce récit, Gandhi ne dit pas qu'il avait dû quitter le banc des avocats parce qu'il ne s'était pas accrédité comme tel [28]. Sanghavi relève que la version tardive de Gandhi n'est pas en harmonie avec les deux documents d'époque, qui ne permettent pas de conclure à un incident racial [29].

Singh et T. Watson, auteurs hostiles à Gandhi, font la même remarque [30]. L'incident du train[ modifier modifier le code ] Gandhi a également raconté avoir été victime d'un incident racial dans le train qui le conduisit de Durban Natal à Pretoria Transvaal , quelques jours après son arrivée en Afrique du Sud, et donc fin mai ou début juin Cet incident semble [31] n'être connu que par les récits qu'en a faits Gandhi.

Selon son Autobiographie de [32] , Abdulla Sheth, un des Indiens établis en Afrique du Sud pour qui Gandhi va travailler, lui achète un billet de train de première classe pour la première partie du voyage, qui se fera au Natal, et l'avertit qu'au Transvaal, contrairement à ce qui est le cas au Natal, les Indiens ne sont pas autorisés à voyager en première ou en seconde classe.

Abdulla Sheth insista pour que je commande une literie, mais par obstination et fierté, ainsi que pour épargner cinq shillings, je refusai. Gandhi n'en prend pas, disant qu'il a la sienne. Après que l'employé a quitté le compartiment, un passager arrive et toise Gandhi. Cela le dérangeait. Le récit de Gandhi n'indique pas quel motif l'employé alléguait et ne lui fait exprimer aucun propos racial. Gandhi refuse de quitter le compartiment et un policier le fait descendre de force à la gare de Pietermaritzburg.

Gandhi passe la nuit à la gare et, le lendemain matin, il envoie des télégrammes au directeur général de la compagnie du chemin de fer et à Abdulla Sheth, qui intervient auprès du directeur général. Celui-ci justifie la conduite des employés Gandhi ne dit pas par quels arguments , mais donne des instructions pour que Gandhi puisse poursuivre son voyage avec un jour de retard. Cette fois, Gandhi achète le ticket de literie qu'il avait refusé de commander à Durban.

Watson, dans un livre consacré principalement à mettre en doute l'incident du train tel que raconté par Gandhi, se demandent si ses ennuis, au lieu d'avoir la cause raciale que Gandhi prétend, ne provenaient pas en réalité de ce qu'il était en infraction au règlement sur la literie [33]. La suite du voyage, telle que nous la connaissons par Gandhi, est marquée par d'autres incidents analogues. Les incidents du turban et du train ont été décrits par plusieurs biographes comme un tournant de sa vie et ils lui servirent ensuite de catalyseur pour son militantisme.

C'est en étant témoin direct de l'intolérance, du racisme , des préjugés et de l'injustice contre les Indiens d'Afrique du Sud que Gandhi commence à réfléchir au statut de son peuple et à sa propre place dans la société. Gandhi réagit par de premières protestations.

Lutte légaliste contre des projets de loi défavorables aux Indiens[ modifier modifier le code ] À la fin de son contrat, Gandhi se prépare à rentrer en Inde. Cependant, lors d'une fête d'adieu en son honneur, il remarque un article de journal selon lequel des membres de l'assemblée du Natal préparent une loi Franchise Amendment Bill retirant le droit de vote aux Indiens voir Indiens d'Afrique du Sud. Selon le récit que Gandhi donnera plus tard dans son Autobiographie [36] , c'est lui qui alerte ses hôtes, car les Indiens, même aisés, se considèrent comme incompétents en politique.

Maureen Swan note cependant que l'autobiographie de Gandhi est très romancée et qu'en réalité, tout indique que, dès avant l'arrivée de Gandhi en Afrique du Sud, les Indiens de la classe aisée étaient conscients de leurs intérêts politiques en tant qu'Indiens [37]. Les hôtes de Gandhi lui demandent de rester pour les aider comme juriste à combattre ce projet de loi. Il fait circuler plusieurs pétitions, adressées au gouvernement du Natal et au gouvernement britannique.

Bien qu'incapable d'empêcher le vote de la loi, sa campagne permet d'attirer l'attention sur les difficultés des Indiens en Afrique du Sud. À la prière de ses partisans, il accepte de rester dans la région pour continuer à défendre les droits des Indiens, mais, pour garder son indépendance, il refuse que ses actions politiques soient rémunérées.

Il demande donc qu'on lui assure des revenus à titre d'honoraires pour des causes privées, ce que font une vingtaine de marchands. Il fonde en le Natal Indian Congress , prenant lui-même le poste de secrétaire. Émeute organisée contre Gandhi et l'immigration indienne[ modifier modifier le code ] En juin , Gandhi séjourne quelques mois en Inde, d'une part pour amener sa femme et ses enfants vivre avec lui au Natal et d'autre part pour inciter des avocats indiens à venir y exercer leur profession.

Il est en outre mandaté par des dirigeants de la communauté indienne du Natal pour faire connaître en Inde les griefs des Indiens vivant en Afrique du Sud. Son voyage est payé par le Natal Indian Congress [43]. La brochure fait du bruit en Inde [45] , ce qu'on apprend au Natal par une dépêche de l'agence Reuters en date du 14 septembre Au vu du résumé de la brochure donné par cette dépêche, la presse du Natal s'indigne contre Gandhi, mais concède très tôt que le résumé caricature la brochure [46].

Un second ordre de faits contribue à tourner certains esprits contre Gandhi. À cette époque, quatre lignes maritimes dont les propriétaires sont indiens apportent chacune, quatre fois par an, ou Indiens en Afrique du Sud, ce qui donne à des Blancs le sentiment d'être envahis [47].

Le bateau qui ramène Gandhi en décembre , et qui appartient à son ami Abdullah, est accompagné d'un autre bateau qui, lui, appartient à une compagnie dont la firme d'Abdullah est l'agent.

TÉLÉCHARGER SOURAT AL BAQARA AL GHAMIDI GRATUIT

Indira Gandhi

Taille: Indira — Ne me laisse pas seule Africavoice 28 octobre Tendances Lifestyle Elles sont devenues végétariennes: Your browser does not support the video tag. Mon passage préféré est celui où elle dit: Save my name, email, and website in this browser for the next time I comment. Prévenez-moi de tous les nouveaux commentaires par e-mail. Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par e-mail. Connectez-vous à votre compte.

TÉLÉCHARGER FLASH STARSAT 7300 USB GRATUIT GRATUIT

Telecharger Indira Tu Joue La Vie Musique Mp3

De son côté, le site internet officiel El 19 Digital a qualifié de "territoires libérés des barrages" érigés par les rebelles, les villes où les forces gouvernementales ont mené ladite. AFP, publié le samedi 11 avril à 17h Etude réalisée par l'Institut des Mamans en juin , en partenariat avec ActuKids. On distingue : les actions de contact. La force majeure désigne un événement à la fois imprévu, insurmontable et indépendant de la volonté d'une personne.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT MIRZA NINO FERRER GRATUIT

La jeune Indira Baboke sort le clip de « Tu joues la vie » avec Moustik Karismatik en guest star

.

TÉLÉCHARGER HIJACKTHIS SUR CLUBIC GRATUIT

Tu Joues la Vie de Indira

.

Similaire