TÉLÉCHARGER MUSIC DE H-KAYNE JIL JDID

Remix Commenter N'oublie pas que les propos injurieux, racistes, etc. Nous avons besoin de vérifier que tu n'es pas un robot qui envoie du spam. Merci PS: Good ton blog, ca fait 2 fois déja je passe dessus aziz11az, Posté le mardi 15 janvier c les parole de "ISSAWA STYLE" : Issawa style Lkoul el mgharba h-kayne britme 3issawi gadba raha nayda nouda ou nkerblouha noudah ahya ahya nouvelle impacte h-kayne sur ritme 3issawi compacte ne bouge pas trop tombe pas booooouuuuge rap vert est roooouuuuge ahya ahya Sif lessane : H-KAYNE chkoune mgharba sidi ou Bach te3ref mdinthoum meknes ciry ou bach nzid nbyllek agi l rue de paris ou lla hel wdnik sme3 el naghma rak tkoune dary ila hedra maghribia sme3 klam madi zid neghma 3issawiya ghdi tkhelik sahi fm3ani meknasia tmma ghadi tebka mkali ou mni tefhem chnou hya ghadi temchi mblissi bla man zid nfrsserlou klam wadeh m3a le flou kled lhitou gedba khliha dima chakhda bidik gali hkka H-KAYNE hebla f el rap dima hakka èh èh èh èh HB2 : oh devine qui debarque à nouveau qui te braque avec classe pour meknes pour metter la barre plus haut.

Nom:music de h-kayne jil jdid
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:60.23 MBytes



Par h-kaynology dans Articles le 26 Août à Interview réalisée par Ayla. De Paris à Angers en passant par Dijon, H-Kayne et leur rap vert et rouge ont sillonné les routes françaises pendant trois jours aux côtés du groupe Dub Incorporation : Après avoir longuement trimé, ce groupe phare de la scène hip-hop marocaine gravit les marches et compte succès, reconnaissance, encouragements et appui au Maroc et ailleurs.

Avant de s'en retourner à leur ville natale, nos cinq rappeurs se sont prêtés avec spontanéité et modestie au jeu d'une interview au-delà des frontières. H-kayne à Paris, c'est une première D'autant plus que vous êtes le premier groupe de Rap marocain à jouer au Bataclan… Qu'est-ce que ça vous fait? Hatim : Etre le premier groupe de rap marocain à passer au Bataclan, c'est super symbolique pour nous, c'est une part du rêve qui se réalise… tu nous aurait dit ça il y a cinq ou six ans, on y aurait pas cru!

H-Kayne, c'est du marocain et du français : Etant donné qu'une de nos priorités est d'exporter notre musique, de la faire écouter au maximum de monde, notre second terrain à attaquer après le Maroc, c'est bien évidemment la France. Ça commence, et ça commence très bien : Première date au Bataclan, en première partie de Dub Incorporation, groupe qui a déjà fait ses preuves et qui a désormais un bon public derrière lui.

Le Bataclan était d'ailleurs complet On est encore dans les vaps, on revoit les images défiler… C'est pour vous dire à quel point on est contents! On espère surtout que cette expérience ouvrira les portes à d'autres groupes marocains, de rap ou autre, pour que la musique de notre pays soit enfin exportée, et que l'on montre au monde qu'au Maroc il y a une nouvelle vague qui arrive, une nouvelle mentalité, de nouveaux genres de musique… Une nouvelle jeunesse qui s'exprime.

Othmane : C'est vraiment une grande fierté pour nous, vu qu'il y a encore cinq ans on en parlait dans une piaule de trois mètres sur deux, et là ça se réalise, et on ne réalise même pas encore… En tout cas, l'impact est présent. Comment s'est fait la rencontre avec Dub Incorporation?

Comment en êtes-vous arrivés à collaborer ensemble? Dj Khalid : À l'origine, la rencontre s'est faite dans le cadre du festival Garorock en avril dernier… Deux personnes sont principalement importantes pour cette arrivée à Paris : Momo Merhari qu'on n'a plus besoin de présenter et qui nous a mis sur le plan d'une date à l'étranger ,et Ludo, l'un des organisateurs du festival Garorock, que l'on se doit de citer et à qui l'on doit beaucoup. Suite à ce premier show en France où étaient présents plusieurs tourneurs, une agence française assez conséquente, " à Gauche de la Lune" nous a repéré et a pris contact avec nous : Nous pensions commencer notre travail avec eux courant , et voilà qu'on reçoit un coup de fil il y a de ça deux semaines nous proposant 3 dates en première partie de Dub Incorporation… C'est donc grâce à l'agence " à Gauche de la Lune" que nous avons pu faire cette tournée avec ce groupe qu'est Dub Incorporation et qui a déjà réussi à conquérir les publics français et européen.

Appréhendiez-vous cette tournée avant d'arriver? Quel bilan pouvez-vous en dresser maintenant? Hatim : Bien sûr qu'on avait certaines appréhensions, on avait les boules! Sauf que là, nous étions programmé en première partie, les gens ne viennent pas vraiment pour nous voir, le public ne nous connaît pas… On est partis de l'idée qu'il fallait s'imposer sur scène, puisqu'on arrive en leur proposant un style qui ne leur correspond pas forcément, ces gens là venant écouter Dub Inc, écouter du Reggae, du Raggae, de la fusion… Sans parler du fait que cette tournée s'est concrétisée presque par hasard, et que toutes les conditions n'étaient pas réunies pour que ça se passe super bien: Ramadan, pas de réelle promo ici en France pour nous annoncer, pas encore de réel public.

Othmane : Il n'y a pas eu de promo pour l'arrivée du groupe vu que nous étions dans le doute jusqu'à la dernière minute : Nous n'avons reçu nos visas que la veille de notre départ! Donc tout s'est joué en un laps de temps assez court, ça s'est quasiment fait en vrac : Surprise donc pour le groupe autant que pour le public, qui ne savait pas que nous allions être sur scène en première partie.

Mais franchement, le feeling est bien passé, le concert de même, hamdoullah. Vous avez autoproduit votre premier album, le second est désormais en vente même en France! Pouvez-vous nous dresser un bilan de votre parcours, de votre premier passage au boulevard des jeunes musiciens à aujourd'hui? Dj Khalid : Beaucoup d'étapes, de sueur, de fatigue et de galères… C'est juste que depuis le départ on croit énormément à ce qu'on fait.

En toute modestie, c'est le parcours lambda de n'importe quel artiste, n'importe quel groupe dans le monde… Pourquoi pas celui d'un groupe de rap marocain! D'être distribué à la Fnac est une chose bénéfique pour nous, mais il faut surtout que l'on continue à avoir un réel appui du pays et des gens qui croient en nous ici en France et qui nous permettent de continuer à réaliser ce rêve commun que nous avons.

Pour l'instant notre satisfaction est indéniable. Hatim: Premier album, autoproduction : On l'a dit et répété, on l'a fait nous même, personne n'a réellement cru en nous à nos débuts, sauf quelques amis et graphistes qui nous ont aidé, non par charité, mais parce qu'ils ont vu un potentiel, un truc qui se dégageait de notre musique : C'est grâce à cela qu'on a réussi à tourner un clip gratuitement, par exemple.

Le fait que l'on sorte un album a attiré une maison de disques, la première au Maroc en l'occurrence, Platinium Music. On voulait enregistrer notre second album dans de bonnes conditions : Il a d'ailleurs été mixé et masterisé en France. Comme l'a dit Khalid, c'est le parcours normal d'un groupe ou d'un artiste.

Mais on préfère ne pas se lancer dans des prévisions inutiles : Qui sait, on refera peut-être de l'autoproduction! Ce qui est sûr c'est que les conditions seront meilleures puisqu'on a désormais l'expérience et un peu plus d'argent pour nous permettre si on veut de nous auto produire. Ce qui est sûr, c'est qu'il s'est passé énormément de choses qui nous ont propulsé entre 1Son2BledArt et HK , et ceci notamment grâce à Platinium.

Vous êtes l'un des premiers groupes marocains à être exporté à l'étranger… Pensez-vous que votre attitude ait changé ou avez-vous tendance à garder encore plus d'autocritique? Hatim : On est les mêmes, on change pas! Je suis ici comme je suis sur scène et comme je suis avec quelqu'un que je ne connais que depuis deux jours ou depuis dix ans, ça nous apporterait rien de se la péter! Il y a un changement professionnel, certes, on arrive à mieux gérer notre boulot, on a plus le souci professionnel qu'auparavant.

Mais par rapport à notre entourage on ne change pas, et même si on le voulait, ce serait impossible! Notre vie n'a pas changé, on a pas plus de sous qu'avant ou je ne sais quoi, c'est la même! Au Maroc on a parfois tendance à croire que si on a une date prévue en France, c'est qu'on reviendra blindés d'argent… Il ne faut pas oublier qu'H-Kayne jusqu'au jour d'aujourd'hui, c'est tout pour la promo!

On ne prend rien sur tout ça, on se sacrifie pour cette musique… Si on ne voulait que les sous, on aurait fait de la pop ou de la techno, on aurait choisi la facilité…Le rap marocain n'est pas ce qui apporte le plus d'argent dans le milieu musical, loin de là!

Ce n'est ni pour avoir un statut de star, ni pour avoir de l'argent que l'on fait du rap, c'est simplement parce qu'on aime ce qu'on fait. Dj Khalid : Pour en revenir à la question, la critique au sein du groupe reste permanente : On investit tout dans la promo, comme l'a mentionné Hatim.

Artistiquement on reste les mêmes, mais en essayant d'être toujours un cran au dessus: On est très critiques entre nous, on s'écoute beaucoup, pour sans cesse améliorer notre musique, nos paroles, tout ce qui peut produire un meilleur résultat.

C'est ça, la recette d'H-Kayne : On dresse un bilan réaliste de la situation, on ne se contente pas de se dire qu'on a fait des spots publicitaires ou qu'on a sorti un album avec la première maison de disques au Maroc, qu'on fait des dates en France et que ça voudrait dire qu'on est arrivé à un certain niveau. Non, tout ça est dans la route normale qu'on doit parcourir, on ne l'oublie pas, et ça alimente notre propre esprit critique.

On est avides de critiques positives concernant le groupe, on écoute et on prend de notre public : C'est quand même grâce à lui qu'on existe, on tient en compte de ce qu'il aime ou n'aime pas, pour pouvoir offrir du vrai H-Kayne. Othmane: On n'essaye pas de brûler les étapes, et si on veut atteindre une certaine notoriété ce sera petit à petit, comme nous l'avons fait au Maroc. Il n'y a aucune raison plausible pour nous de prendre la grosse tête.

Quel genre de public vouliez-vous, voulez-vous toucher en France? Dj Khalid : Il n'y a aucune spécificité à l'origine concernant notre public : il est vrai que via le plan de Momo au Maroc, nous avons été dirigé vers un certain genre de public, un public de festival français : Un public large, mélangé et diversifié, où l'on retrouve des jeunes de 14 ans comme des personnes de 30,40 ou 50 ans.

Hatim : Pour moi, c'est le même public que nous avons l'habitude de rencontrer au Maroc: Tout le monde est présent, de 7 à 77 ans! C'est ça H-Kayne, on ne veut pas se confiner, chercher à toucher un seul genre de public. Le tout est de faire de la musique sans calculer : ça passe ou ça casse, et pour le moment, ça passe. Concernant ces 3 dernières dates, Khalid l'a bien dit, c'était un public de festivaliers français : Nous n'avions pas en face de nous que des marocains, ou que des immigrés, c'était un public qui n'avait rien à voir avec la conception commune que l'on se fait d'un public rap.

C'était vraiment un public éclectique. Dj Khalid : Même si H-Kayne arrive en France par la voie des festivals français, ça ne veut pas dire que le groupe restera cantonné à ce type de public-là : La musique d'H-Kayne peut fidéliser n'importe qui, que ce soit un mec amoureux de rap français ou autre… Le tout est de faire les choses graduellement : Il faut rappeler que le marché de la musique en France est établi et est presque en saturation.

Nous comptons puiser dans l'originalité de notre musique pour avoir un public aussi large que possible! Le troisième album pourrait toucher un public friand de rap français, un public amateur de reggae, un public de festivaliers, etc. La musique d'H-Kayne est large et positive, comme la musique reggae, le hip-hop… C'est être sur scène et passer de bons moments avec les personnes présentes.

Musicalement parlant, pensez-vous puiser dans d'autres influences pour toucher un public plus large? Musiques indienne, arabe, américaine… Nous écoutons vraiment plusieurs styles de musique, à quelques exceptions près musiques extrêmes, techno, etc.

Nos influences se fondent dans celles des artistes que l'on côtoie, à l'exemple de notre rencontre cet été avec Babylon Circus durant le festival de Casablanca qui ont joué l'instru d'Issawa Style lorsque nous partagions la même scène… Ce sont des mélanges qui nous intéressent.

Ce n'est pas le fait d'être arrivé en France qui nous a poussé dans ce sens-là, c'est une envie qu'on a depuis longtemps, celle de toucher à d'autres secteurs musicaux.

Azzedine : Il faut nuancer : On ne compte rien changer à notre musique, on va ajouter un plus à ce qu'on fait déjà. On reste fidèles à nous-mêmes, à notre musique, en l'enrichissant. Votre contrat avec Platinium Music tient-il toujours?

Hatim : Nous sommes officiellement toujours sous contrat avec Platinium, c'est eux qui ont produit notre deuxième album, je ne vous parlerai pas des clauses du contrat parce qu'elles sont confidentielles… Donc oui, notre contrat tient toujours, mais ça ne fait pas de nous des prisonniers d'une maison de disques, des salariés de Platinium… H-Kayne est et restera un groupe indépendant, nous avons toujours le contrôle sur notre musique, si nous prend l'envie de travailler avec quelqu'un d'autre, on le fera… Nos rapports avec Platinium Music sont d'abord des rapports humains, ce sont des gens qui nous ont promis des choses et qui comme n'importe quelle maison de disque, n'ont pas pu réaliser toutes leurs promesses, mais c'est tout à fait normal… Pour en revenir à la question, oui, H-Kayne est toujours signé chez Platinium.

A quand de prochaines dates pour H-Kayne, et à quand un nouvel album? Hatim : Pour le prochain album, il faudra attendre l'année prochaine… Il y a un projet DVD en attendant, qui montrera H-Kayne sur scène et où on retrouvera toutes les grandes dates que l'on a faites en France et au Maroc, des clips, des bonus, des séances studio… Il y a des gens qui écoutent notre musique mais qui n'ont jamais pu nous voir en live, parce qu'ils habitent dans des villes excentrées, etc.

H-Kayne est un groupe de scène, ce qui explique que les gens qui écoutent notre musique nous apprécient encore plus après nous avoir vu donner un spectacle! Donc cet album est essentiellement dédié aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer à Casa ou Meknes par exemple.

Une prochaine tournée en France, plus longue cette fois-ci est programmée pour début Pour ce qui est du 3ème album, prévu pour , on est déjà à fond dedans : Nous nous sommes directement lancés après la sortie du deuxième.

Pas matériellement, mais plutôt en réfléchissant aux les thèmes dont on va traiter, le nom,la forme qu'il va avoir, les titres des morceaux, les influences dans lesquelles on va puiser… Il y a déjà des instrus, quelques paroles, mais rien de réellement définitif pour le moment.

Mais surtout, on promet que ce sera le meilleur album d'H-Kayne par rapport à ce qui a déjà été produit, le plus long aussi puisqu'on envisage d'en faire un double album, pour que ça nous permette d'explorer plus d'influences, d'ambiances, plus de featurings, plus de participation extérieure, et de faire du H-Kayne comme on l'a toujours fait.

On espère aussi que d'ici là il y aura du changement dans l'air : Faire un album et voir que ça part monstrueusement en piratage, c'est peut-être un problème mondial mais ça n'est pas aussi présent qu'au Maroc : On a tourné en France, mais on ne trouvera jamais sur le net ou en vente des cds piratés de nos concerts! Il faudrait que le gouvernement marocain instaure des lois contre tout ça parce que sinon ça ne décollera jamais… C'est aussi dans ce sens-là que nous demandons le soutien du public.

On promet donc pas mal de feats et beaucoup de surprise pour ce troisième album. Le mot de la fin? On espère que cette philosophie s'instaurera petit à petit dans le rap au Maroc, que l'on continue à dénoncer mais sans pour autant qu'il y ai de guerre des clans, qu'il y ai un échange positif entre les groupes.

Plus on est nombreux et plus on travaillera ensemble, mais si on n'arrête pas de se clasher, de se tirer dans les pattes pour des broutilles, le rap marocain ne fera pas long feu. Merci à l'équipe de Raptiviste qui fait avancer le mouvement, et grands remerciements pour cette tournée à "A gauche de la Lune", notre tourneur en France; à" Pure Production" au Maroc, à Ludo et au festival Garorock, à Momo et au boulevard des jeunes musiciens à Casablanc.

TÉLÉCHARGER CHAABI DIALNA GRATUIT

Gharrab Mohamed

.

TÉLÉCHARGER RIDSA ON SEN IRA GRATUIT

telechargement des zik

.

TÉLÉCHARGER LOGICIEL TRUCAGE VIDEO GRATUIT SIMPLE GRATUIT

H-Kayne (Jil Jdid) Officiel

.

Similaire