TÉLÉCHARGER ONYX POUR MAC 10.7.5

OnyX prend maintenant soin de votre machine sous macOS Catalina N'oubliez pas après l'installation d'accorder l'accès complet du disque à ony x pour qu'il puisse fonctionner correctement [ Après une phase de développement qui a vu se succéder les versions bêta du logiciel ony x l'utilitaire multifonctions pour mac os x arrive dans une nouvelle version 1 [ Celle ci apporte tout d'abord le support officiel du dernier félin d'apple totalement réécrite elle corrige également quelques bugs connus et ajoute quelques fonctions ; aussi l'interface est parfaitement intégrée au système d'e x ploitation : sans plus tarder il vous est p os sible de télécharger cette nouvelle version d' ony x en vous rendant sur le site du développeur ou en cliquant sur ce lien direct pour leopard uniquement [ Article OnyX pour Tiger continue son chemin Tandis qu'une nouvelle évolution du logiciel spécialement pour leopard est en cours de préparation titanium le développeur d' ony x cet e x cellent et indispensable utilitaire pour mac os x n'oublie pas pour autant ceu x restés fidèles à tiger [

Nom:onyx pour mac 10.7.5
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:54.40 MBytes



Optimiser Mac OS X Eh oui, ce n'est pas le choix par défaut pour beaucoup de machines. Sur MacLocal, nous avions un peu clarifié les choses dans cet article. Snow Leopard et Lion fonctionnent très bien en 64 bit sur un noyau 32 bit sur certains Macs. Au début, cela pouvait poser des problèmes de compatibilité de certains pilotes.

Un noyau 64 bit en général est quelque peu plus rapide on peut en trouver quelques mesures sur le net. Encore une fois, les lignes de commandes sont vite apparues dans le terminal pour vérifier si le noyau était 32 ou 64 bit et pour modifier le mode de démarrage par défaut. Faites le test : vous pouvez optimiser votre système de manière non négligeable en démarrant en mode noyau 64 bit.

Les Macs sont réputés pour démarrer rapidement et être productifs très vite. Il n'y a pas de raison que ce ne soit pas le cas du vôtre.

Un certains nombre de points sont connus pour représenter de vrais goulets d'étranglement dans le flux du démarrage de la machine. Cela peut-être une liste surchargée de logiciels qui se lancent automatiquement à l'ouverture de la session, de trop nombreuses fenêtres qui attendent d'être restaurées, un disque externe qui joue sa diva et sait se faire attendre, ou enfin un disque dur principal paresseux.

Cela peut prendre beaucoup de temps car ce qui se lance va de daemons qui tournent en arrière plan à des applications entières en passant par des éléments de la barre des menus en haut à droite. Décochez tout ce que vous n'utilisez pas souvent ou dont vous n'avez pas besoin de l'ouverture automatique. Un usage occasionnel s'accommodera bien d'un clic. Allez dans les Préférences système, Utilisateurs et groupe, onglet ouverture, et sélectionnez ce que vous voulez supprimer puis cliquez sur le moins -.

En tous cas, cela ralentit l'ouverture de votre session. Allez encore une fois dans les Préférences Générales, Général et décochez Restaurez les fenêtres à la fermeture et à la réouverture d'apps.

Rien que cela vous fera gagner une dizaine de seconde au démarrage. Il faut attendre qu'on les appelle, qu'ils répondent présents, qu'ils commencent à tourner, qu'ils soient lus et qu'enfin ils montent sur le bureau Or, certains disques, notemment en USB 2, peuvent prendre beaucoup de temps à faire tout ça. Si vous ne devez pas les utiliser, débranchez-les. Les données ont tendance à se fragmenter, même si Mac OS X fait un excellent travail de ce côté là.

Mais il n'y a rien de tel qu'un disque dur SSD pour avoir un démarrage ultra-rapide et une machine qui répond au quart de tour.

Avec la baisse du prix de ces petites bêtes, ce serait dommage de se priver d'autant plus que vous gagnez en bruit et en autonomie sur un portable, que les système en général sera plus rapide pas seulement le démarrage mais aussi le lancement des applications et l'arrêt de la machine. Votre machine devrait à l'heure qu'il est avoir retrouvé toute sa vigueur. Mais sachez que le démarrage et les redémarrages sont des réflexes qui nous viennent des vieilles machines qu'étaient les PC il y a dix ans, les camions comme les appelait Steve Jobs.

Les iPhones, les iPads ne se redémarrent quasiment jamais savez-vous comment on redémarre un iPad? Les iMacs se mettent en veille très bien et très vite Les démarrages en bonne et due forme ne sont pas aussi indispensables.

N'hésitez pas à en faire moins souvent. Lion, espace disque et Time Machine. Depuis Leopard, Time Machine permet de sauvegarder automatiquement à intervalle régulier votre travail et plus généralement tout votre disque dur.

Pour un ordinateur portable qui n'est pas connecté en permanence à un disque externe ou réseau, les sauvegardes automatiques étaient interrompues, et l'icône de Time Machine affichait un inquiétant point d'exclamation.

Avec Lion, quand Time Machine est activé et qu'un portable n'a pas son disque de secours à proximité et monté , les sauvegardes se font désormais en local, de manière à ne pas perdre l'historique des versions et des fichiers. Quand le disque de sauvegarde est disponibles, toutes ces sauvegardes locales se déversent d'un coup et se vident dans le disque externe, libérant de l'espace sur le portable.

Mais que se passe-t-il si le disque Time Machine n'est pas disponible avant un bon bout de temps, et que l'on a un petit SSD? Hé bien il est vite plein Que faire, alors? Le mieux, tout en conservant Time Machine, bien utile et pratique, est de désactiver le système de sauvegarde locale grâce à la sibylline ligne de commande ci-dessous à taper dans le terminal, bien sûr De plus de nombreux logiciels s'appuient sur l'infrastructure de SpotLight, sa base de données et son moteur, pour fonctionner et proposer des résultats.

Il est donc mieux d'affiner le travail de Spotlight que de le désactiver complètement. Chaque catégorie de fichiers que vous ne souhaitez pas traiter ou encore chaque dossier dont vous souhaitez exclure la recherche diminuera d'autant le temps d'analyse, la puissance CPU demandée et la taille de la base de donnée des résultats. Dans Lion vous devrez appuyer sur alt dans le menu Aller du Finder pour faire apparaître la bibliothèque.

Il s'agit d'un tableau de dictionnaires décrivant les catégories que Spotlight doit afficher dans les résultats d'une recherche. Si la clé n'existe pas, essayez de désactiver une catégorie de Spotlight dans les préférences systèmes et de réouvrir com. Ajoutez un nouveau dictionnnaire au tableau orderedItems; ajoutez deux clés à ce dictionnaire: enabled: un booléen boolean ; mettez à NO name: une chaîne string ; mettez à SOURCE Enregistrez et fermez com.

Sortez de votre session ou redémarrer le Mac pour voir les changements obtenus dans l'économie du travail et des résultats de Spotlight. Cela nous fait donc gagner un peu de puissance et de la place.

Vous saurez bien quoi Si vous souhaitez gagner quelques cycles CPU et alléger le travail de votre carte graphique, surtout sur les petites configurations, vous pouvez désactiver les nombreuses animations du Finder, des fenêtres en général, de LaunchPad, etc. La journalisation Qu'est-ce que la journalisation?

Ainsi, s'il perd tout son travail, le petit carnet l'aidera à se souvenir de ce qui a été fait. À chaque écriture d'un fichier sur le disque dur, une table de données metadata est mise à jour. Ainsi, si des données sont corrompues, si le disque dur a un problème, si l'électricité est coupée au moment d'une écriture, le redémarrage du Mac vérifiera dans le fichier de journalisation l'état du disque.

Il recoupera les données et essayera de ne rien perdre. C'est une sécurité supplémentaire. Mais elle vient à un coût: un peu d'espace disque le fichier de journalisation lui même une écriture de plus à chaque écriture même si elle est minime et bien sûr, un peu de CPU alloué à cette tâche.

Alors, pourquoi la journalisation est-elle activée par défaut? Le schéma le plus sûr est bien entendu conseillé par Apple. Mais si vous n'avez pas de serveur, si votre machine est régulièrement sauvegardée et si vous souhaitez l'optimiser, n'hésitez pas à la désactiver. Sur mon iMac qui me sert de serveur, je l'ai laissée pour plus de sécurité; sur mon MacBook qui n'est pas très puissant, je m'en passe très bien depuis plusieurs années.

Pour la désactiver, utilisez l'excellent Onyx, allez sur l'onglet Informations et ensuite plus bas, l'onglet Disque, et vous aurez accès au bouton permettant de modifier les préférences par rapport à la journalisation.

La défragmentation des disques durs C'est un grand débat. Mais coupons court : pour les SSD, cela n'existe pas. Les données ne peuvent pas être fragmentées. Oubliez cette vielle habitude héritée de Windows.

Avec un disque dur classique, à plateau, parlons-en si vous voulez bien. Un disque dur est composé de plateaux sur lesquels une tête écrit ou lit des données. Ces données sont sous forme binaires. Au début, tout un fichier est écrit à côté. Un seul mouvement suffira pour l'écrire ou le lire; les secteurs du disque qui le concerneront sont contigus. Mais au fil du temps, de la lecture écriture de fichiers de taille différentes, des trous apparaissent.

Si un fichier a été supprimé, un espace existe entre deux fichiers. L'ordinateur va écrire là le fichier suivant; mais si sa taille est trop importante il ira écrire plus loin la suite des 0 et 1. L'écriture, comme la lecture de ce fichier là sera plus lente car les données ne sont pas regroupées sur le même secteur de disque, la tête devra chercher, passer d'un espace à l'autre et perdre du temps.

On dit que les données sont fragmentées. Et la fragmentation est connue pour petit à petit diminuer les performances du disque dur et, partant, de l'ordinateur. Ce problème a beaucoup touché les PC sous Windows, au point où Microsoft s'est allié avec Intel afin de créer un logiciel de défragmentation qui a été intégré à windows, logiciel qui compensait comme il pouvait un défaut de conception mais qui a été vendu comme une "fonctionnalité".

Les utilisateurs de Windows qui débarquent sur Mac, les fameux "switchers" s'inquiètent de ne pas pouvoir accomplir cette tâche sous Mac. Et la réponse est claire, et lapidaire: le Mac n'a pas besoin de défragmenter car il ne fragmente pas les données.

De nos jours les disques durs sont nettement plus volumineux que par le passé. Lors de l'installation de Mac OS X, de nombreux fichiers sont placés dans une zone spéciale "Hot band" permettant une lecture rapide et une défragmentation pourrait déplacer ces fichiers, ce qui aurait pour effet de ralentir le démarrage du système.

Toutefois, si vous ressentez le besoin de défragmenter, APPLE vous suggère dans un premier temps simplement de re-démarrer votre Mac! Comment continuer à gagner? Lion installe par défaut des applications dont les binaires sont 64 bits et non universels 32 bit — 64 bit il n'y a plus de prise en charge des Core Duo au niveau de l'OS.

Il y a donc peu à gagner là sauf pour les applications tierces qui proposent encore des binaires 32 bit. Par contre, il est toujours salutaire de supprimer les nombreuses langues que l'on n'utilise pas et qui occupent presque 1 Go sur notre petit SSD inutilement. C'est le moment de passer Xslimmer et Monolingual. Aujourd'hui où les processeurs sont très puissants et souvent sous-utilisés, le disque dur est souvent le goulet d'étranglement qui ralentit un ordinateur. Une application compressée est lue plus vite sur le disque dur, et elle est décompressée en direct par un coeur inutilisé du processeur : c'est autant de temps de gagné.

XSlimmer permet de recompresser les applications système qui ont été nettoyées mais aussi de gagner encore un peu de place en compressant les applications des développeurs tiers. Leur lancement est plus rapide. Et c'est une des raisons pour lesquelles une système nettoyé est plus rapide qu'un système trop chargé, quand bien même le disque dur est gros et le Mac puissant. Enfin il est important de faire le ménage dans le dossier contenant tous les pilotes des imprimantes de sont pas proposés par défaut, mais seulement les imprimantes les plus courantes ; Et voici encore la somme des astuces visant à optimiser Mac OS X Elles s'appliquerons à merveille sur Lion!

En voici la mise à jour pour le dernier félin en date. Supprimer les applications que vous n'utilisez pas. Pour Lion, il y a un changement!

TÉLÉCHARGER BLIP ET BLOP 2

ONYX pour OSX Lion 10.7.5

Optimiser Mac OS X Eh oui, ce n'est pas le choix par défaut pour beaucoup de machines. Sur MacLocal, nous avions un peu clarifié les choses dans cet article. Snow Leopard et Lion fonctionnent très bien en 64 bit sur un noyau 32 bit sur certains Macs.

TÉLÉCHARGER JOE ASHKAR KEDA KEDA MP3

Télécharger Onyx pour Mac

.

TÉLÉCHARGER GENERIQUE TARATATA

OnyX 2.4.8 pour OS X 10.7 Lion

.

Similaire